Critique du livre Les secrets d'un esprit millionnaire

Nouveau sur ce blog ? Vous aimeriez sans doute lire mon livre "Le guide de démarrage de la liberté financière" qui vous explique comment avoir des finances plus saines et augmenter vos revenus grâce à l'immobilier, la bourse et une entreprise à temps partiel sur Internet. 

Chaque mois, je partage avec vous la chronique d'un livre en rapport avec les finances personnelles ou l'entrepreneuriat. Aujourd'hui, je vais vous parler du livre "Les secrets d'un esprit millionnaire" de T. Harv Eker. 

Je dois dire que le titre du livre est assez tape à l'oeil et a tout de suite éveillé ma curiosité. Comment pensent les millionnaires ? Quelles sont leurs habitudes ? C'était des questions que je me posais avant de lire ce livre et auxquelles j'attendais des réponses. 

Je vous le dis tout de suite ! Ce livre m'a un peu déçu sur certains aspects ! Il y a pas mal de concepts intéressants d'un point de vue mindset, mais j'ai trouvé que l'auteur vendait un peu trop du rêve et surtout trop ses séminaires qui ont changé la vie de milliers de personnes comme il aime le répéter tout au long du livre. 

Quelle est la leçon principale du livre ? 

Le principe fondamental du livre est que pour devenir riche, vous devez adopter des attitudes mentales qui facilitent l'enrichissement. Les riches pensent d'une certaine manière et les pauvres pensent autrement. Notre mode de pensée influence nos actions et nos actions provoquent des résultats. Il s'agit donc de changer notre approche psychologique à l'argent et au succès pour obtenir les résultats escomptés. 

C'est donc finalement la promesse du livre qui est de nous apprendre comment pensent les riches. 

Dans la première partie du livre, T. Harv Eker introduit un concept intéressant à mes yeux : le "plan financier mental". Qu'est-ce que c'est ?

Le plan financier mental correspond à une sorte de thermostat financier qui va s'atteler à nous maintenir en permanence dans une certaine zone financière. C'est un peu la limite au-delà de laquelle vous êtes capable de gérer une quantité d'argent.

C'est pourquoi si vous vous retrouvez avec une grosse somme d'argent sans y être intérieurement préparé, il y a des chances que cette richesse s'évapore rapidement parce que vous n'étiez pas prêt mentalement à recevoir une telle somme d'argent. 

C'est ce qui explique que des gagnants de loto ou des joueurs de football finissent par perdre tout l'argent qu'ils ont gagné (soit des millions d'euros!) et reviennent à leur état financier d'origine, c-à-d la somme qu'ils étaient habitués à gérer. 

L'inverse est vrai pour les millionnaires qui doivent leur fortune à leurs efforts et leur bonne gestion financière. Vous avez peut-être entendu ces histoires qui racontent que des millionnaires qui ont perdu leur fortune finissent par tout récupérer en un temps relativement court. C'est un peu ce qu'il s'est passé avec Donald Trump. Trump avait une valeur nette qui se comptait en milliards, il a tout perdu, et tout récupéré en quelques années. 

Il avait perdu tout son argent, mais s'il y a bien une chose qu'il avait conservé, c'est son esprit millionnaire (quoi que milliardaire dans son cas!). 

L'auteur insiste beaucoup sur ce plan financier intérieur et donne des exercices dans son livre (principalement des affirmations et déclarations) pour le travailler et l'améliorer. 

La deuxième partie du livre est consacrée aux "dossiers financiers" dans lequel l'auteur nous donne les "17 attitudes et actions à adopter pour devenir riche". Dans cet article, je vous en donne 5, ceux qui m'ont le plus marqué. 

Lisez la suite. 

5 attitudes et actions pour devenir riche

Voici 5 des 17 "dossiers financiers" que j'ai le plus apprécié. Plus que des principes pour devenir riche, je les considère également comme d'excellents principes de vie.

1. Les riches s'associent aux gens positifs qui réussissent. Les pauvres s'associent aux gens négatifs qui ne réussissent pas.

Très d'accord avec ce point. Dans notre société, on critique et juge les gens qui réussissent. Ce n'est pas de notre faute, c'est notre société qui est comme tel. Au contraire, comme le dit T. Harv dans son livre, les riches admirent les gens qui réussissent et qui font mieux qu'eux.

Les gens qui réussissent observent ceux qui ont déjà réussi avant eux plutôt que de les critiquer.  

En résumé, pour réussir, il ne faut pas critiquer les autres mais plutôt les observer et reproduire ce qu'ils ont fait. C'est un point de vue intéressant. Pourquoi réinventer la roue ? Il y a des méthodes prouvées pour réussir, pourquoi ne pas les appliquer ? 

2. Les riches choisissent de se faire rémunérer en fonction de leurs résultats. Les pauvres choisissent de se faire rémunérer en fonction de leur temps. 

Avez-vous déjà entendu ce conseil : " va à l'école, obtiens de bonnes notes, trouve toi un bon job bien payé, sois à l'heure, travaille beaucoup ... Et après seulement tu seras heureux " ? 

C'était vrai, il y a 50 ans peut-être mais aujourd'hui, en 2017, il existe d'autres façons de gagner de l'argent. Internet est l'une d'entre elles. 

Se référer au schéma traditionnel qui est d'échanger son temps contre de l'argent vous mènera droit à l'échec. - Cliquez pour Tweeter

"Oui mais un job, c'est la sécurité"

Les personnes qui pensent ça ne se rendent pas compte que leur sécurité à un prix : leur richesse et par la même occasion leur liberté. En fait, échanger son temps contre de l'argent, c'est accepter de limiter ses revenus puisque le temps lui-même est limité. 

3. Les riches gèrent bien leur argent. Les pauvres gèrent mal leur argent. 

Dans son livre "The Millionaire Next Door", Thomas Stanley démontre qu'un des traits communs aux millionnaires est qu'ils ont appris à bien gérer leur argent. 

Les riches ne sont pas plus intelligent que les autres : ils ont juste des habitudes financières différentes et plus bénéfiques. 

Gérer son argent s'apprend. Je ne sais pas pour vous, mais quand j'ai été à l'école, je ne me rappelle pas qu'il y avait un cours nous apprenant à gérer notre argent. 

L'auteur suggère une méthode de gestion financière très intéressante et facile à mettre en place qui consiste à ouvrir plusieurs comptes séparés dans lequel vous allez verser : 

  • 10% de vos revenus mensuels après impôts dans un compte Liberté Financière. Cette argent ne doit être utilisé que pour vos investissements et l'achat de biens générant des revenus passifs (trackers, actions à fort dividendes, immobilier, etc.). Le principe est de pas dépenser cet argent autrement que pour vos investissements.
  • 10% de vos revenus mensuels après impôts dans un compte Amusement. Le principe de ce compte est d'équilibrer les choses et sert justement à utiliser cet argent uniquement pour vous faire plaisir, comme aller au restaurant ou séjourner dans un hôtel de luxe. 
  • 50% pour le nécessaire et les dépenses courantes
  • 10% pour votre éducation (séminaires, formations et livres)
  • 10% pour les économies à long-terme et les imprévus (il s'agit d'une sorte de Fond de sécurité)
  • 10% pour des dons pour soutenir une cause de votre choix.

C'était pour moi le conseil le plus utile et pratique du livre ! 

4. Les riches font travailler dur leur argent pour eux. Les pauvres travaillent dur pour l'argent. 

Encore un conseil très pertinent à mes yeux. Nous avons grandi en croyant faussement qu'il "faut travailler dur pour gagner de l'argent". Il faut se rendre à l'évidence. Travailler dur ne vous rendra pas riche. Pourtant, certains s'obstinent et travaillent comme des forcenés à longueur du temps mais ne sont pas riches pour autant. 

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! L’enrichissement demande beaucoup du travail mais je dirais plutôt qu'il faut utiliser intelligemment son temps et son énergie. 

A l'inverse, c'est "l'argent qui doit travailler dur pour nous". Et sur ce point, je suis en total accord avec notre ami T. Harv. Les riches ont compris que l'argent se doit être investi pour qu'ils génèrent à son tour des revenus. 

Comme le dit T. Harv, travailler dur pour faire de l'argent n'est que temporaire. Les riches travaillent dur jusqu'à ce que leur argent (matérialisé sous la forme d'actifs) travaille pour eux. C'est pourquoi il faut apprendre à investir

5. Les riches apprennent et grandissent sans cesse. Les pauvres croient déjà tout savoir. 

Ne cessez jamais d'apprendre. C'est le meilleur conseil que je puisse vous donner. 

Il y a un dicton qui dit "si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez toujours ce que vous avez toujours obtenu". Il est toujours possible de changer pour le meilleur. Nous sommes en constante évolution et il serait absurde de croire que l'on sait déjà tout ou que l'on a plus besoin d'apprendre parce qu'on a terminé l'école.

L'apprentissage est à la base du changement. C'est pourquoi il est fondamental de continuer à apprendre et grandir chaque jour. 

Ce que j'ai pensé du livre

Alors on commence par le positif ou le négatif ? :-)

Allez d'abord je vais vous dire ce que j'ai aimé. 

Les points positifs

D'abord, le livre se lit très facilement. Il est relativement court, moins de 200 pages et chaque chapitre résumé un concept concret. En quelques heures seulement, vous aurez une vision plus claire de l'état d'esprit des personnes riches. 

En termes d'apprentissage, le livre est très intéressant aussi bien dans la partie 1 où l'auteur insiste sur l'importance d'avoir un plan financier intérieur solide que dans la partie 2 où l'auteur nous parle des 17 "dossiers financiers". 

Un autre point que j'ai bien aimé, ce sont les principes d'enrichissement. Tout au long du livre, l'auteur met en avant des citations qu'il appelle principes d'enrichissement. Ces principes fournissent des perspectives fortes sur la relation à l'argent et le succès en général. J'ai pris note de certains. En voici quelques exemples : 

  • "La raison principale pour laquelle la plupart des gens n'obtiennent pas ce qu'ils veulent, c'est qu'ils ne savent pas ce qu'ils veulent". 
  • "Si vous n'êtes pas intimement et totalement engagé à créer de la richesse, vous ne deviendrez probablement pas riche". 
  • "La loi du revenu : vous serez payé dans une proportion directe à la valeur que vous délivrez sur le marché". 
  • "Soit vous contrôlez l'argent, soit il vous contrôle". 
  • "Si vous n'êtes pas prêt à faire ce qu'il est facile à faire, la vie sera difficile. Mais si vous êtes prêt à faire ce qu'il est difficile à faire, votre vie sera facile". 

Les points négatifs 

Comme dans la plupart des livres américains, l'auteur commence par nous relater son histoire. En bref, à quel point sa vie était nulle et remplie d'échecs avant d'avoir appliqué les conseils qu'il résume dans son livre. L'auteur nous explique qu'il est devenu millionnaire en 2 ans et demi grâce aux principes expliqués dans ce livre. OK, j'ai essayé de le croire, donc j'ai continué à lire. Là où c'est devenu carrément glauque, c'est quand j'ai constaté que l'auteur termine chaque chapitre en suggérant de toucher son coeur et de répéter une "déclaration" (du genre "je suis un excellent gestionnaire d'argent", "j'ai un esprit millionnaire") à haute voix plusieurs fois ... 

Bon, je n'ai rien contre ce genre de pratiques. Je conseille d'ailleurs dans mon ebook d'utiliser les affirmations pour faire rentrer dans votre esprit des nouvelles croyances ou modes de pensée. Mais je ne pense qu'on devient riche en répétant des affirmations bizarres tout seul dans sa chambre en touchant son coeur ... C'est en passant à l'action quand on y arrive. 

A ce propos, l'auteur suggère également de faire certaines "actions de millionnaires". Le problème, c'est que celles-ci sont peu précises (i.e. "achetez de l'immobilier" ou "investissez dans des séminaires!") et qu'il y a en 3 par chapitre. Donc à la fin du livre, vous avez environ 60 actions à mettre en place. C'est bien gentil tout ça mais trop d'appels à l'action provoque l'inaction. 

Un autre point que j'ai constaté : T. Harv Eker ne définit pas vraiment ce qu'est être "riche" dans son livre. Contrairement à Robert Kiyosaki qui définit dans son livre que la richesse est mesuré par le nombre de mois (ou jours) que l'on peut passer sans devoir travailler. T. Harv ne donne pas de définition précise du terme "riche". Certes, il parle de gros salaires et de belles voitures. D'ailleurs, il conseille d'"admirer" les personnes qui roulent dans des "grosses voitures" ou qui possèdent une "grande maison". 

On ne peut s'empêcher de penser que la définition de la richesse, selon T. Harv Eker, réside dans la consommation et le luxe. Au contraire de la liberté financière qui nous permet de nous consacrer à notre famille et aux choses que nous avons vraiment envie de faire. C'est en tout cas ma définition de la richesse. 

Enfin, pour terminer cette critique dure et honnête, vous devez savoir une chose. 

En lisant le livre, vous serez martelé de publicités. Des publicités dans un livre me direz-vous ?

OUI. En lisant, je n'ai pas pu m'empêcher de penser que le livre est en fait un énorme coup de pub pour son séminaire : 

  • D'abord, la couverture même du livre fait la publicité de son séminaire. En achetant le livre aux USA, vous recevez comme bonus, deux tickets pour assister à son séminaire "The millionaire mind" d'une valeur de 2590$. Rien que ça. Forcément, il y a de quoi se poser des questions. 
  • Ensuite, le lien est parsemé de "success stories" de personnes ayant assisté à son séminaire et sont devenus riches grâce à lui évidemment. Je ne dis pas que ces témoignages sont faux. Je pense juste que c'est ennuyant de lire un livre rempli de publicités pour un séminaire. Si je lis des livres, c'est justement pour ne pas être "interrompu", comme à la TV ou sur Internet, par des publicités. 

Ma note : 3,5/5

Faut-il l'acheter ? 

Si vous êtes arrivé au bout de cette critique, vous vous demandez sûrement si ce livre vous apportera vraiment quelque chose ?

Selon moi, le livre est très pertinent et mérite d'être lu.

Il contient des sagesses importantes pour votre état d'esprit que vous ne trouverez pas dans les séries ou à la TV. J'ai aussi bien aimé la deuxième partie qui se concentre vraiment sur les différentes attitudes à adopter pour s'épanouir financièrement. Le problème est que le livre est trop promotionnel à mon goût. Personnellement, ça m'a dérangé dans ma lecture. 

Pour aller plus loin

Chaque mois, je partage avec vous la chronique d’un livre en rapport avec les finances personnelles et l’entrepreneuriat. Inscrivez-vous à la newsletter pour ne pas manquer les prochaines chroniques et recevoir tous mes conseils pour devenir financièrement libre. 

4 Comments