Les 6 erreurs de débutant à éviter en bourse

Si vous arrivez pour la première fois sur ce blog, vous seriez peut-être intéressé par mon guide de démarrage de la liberté financière. Dans ce guide, je vous dévoile comment quitter le métro-boulot-dodo et avoir une vie plus libre grâce aux 3 leviers de l'indépendance financière. 

Réussir ses investissements est difficile mais il ne faut pas être un génie pour y arriver.

Warren Buffet plaisantait même en déclarant que “Réussir en investissement ne dépend pas du QI s’il est supérieur à 25. Si vous n’êtes pas plus bête qu’un autre, la seule chose dont vous avez besoin est d’assez de tempérament pour contrôler vos pulsions, sources de déboires en investissement.” 

Il faut reconnaître qu'investir en bourse pour faire fructifier son argent et dégager des bénéfices est très attrayant. Nous y avons tous déjà pensé mais rares sont les personnes qui osent vraiment se lancer.  

Mais comme dans toute discipline, quand on se lance pour la première fois, on fait des erreurs. En bourse, il y a essentiellement deux types d'erreurs :

- Erreurs de jugement et d'appréciation dû à notre manque d'expérience.

- Erreurs techniques dû à notre manque de connaissances sur la bourse.  

Pour vous éviter de perdre vos économies et être dégouté à jamais du monde impitoyable de la bourse, je vous présente dans cet article 6 erreurs à ne pas commettre. Je vous fournirai également quelques conseils utiles pour réussir vos investissements

1)    Regarder sur le court-terme

Il est impossible de prédire l'avenir. C'est encore plus vrai en bourse. Il est impossible de prévoir le sens des cours, surtout à court-terme.  

C'est pourquoi vous ne devriez jamais baser votre stratégie d'investissement sur le court-terme. C'est d'ailleurs cette caractéristique qui différencie les investisseurs des spéculateurs.

Les investisseurs choisissent de gagner sur le long terme et investissent pour obtenir des revenus récurrents (qu'on appelle dividendes) alors que les spéculateurs recherchent des gains rapides (souvent au détriment d'autres personnes). 

Spéculer est souvent une stratégie perdante car sur le court-terme, on ne peut être sûr de rien. Peu importe la santé financière de l'entreprise dans laquelle vous investissez, vous ne pouvez pas prévoir le sens des cours. Alors que sur le long terme, les cours des actions tendent toujours vers les bénéfices.

J'en ai fait l'expérience en investissant dans Facebook. Malgré de très bon résultats trimestriels; le cours de l''action a chuté de plus de 10% en 2 semaines après l'élection de Trump !

Heureusement, j'avais déjà gagné 20% par rapport à mon investissement de départ.

Tout dépend de l'environnement économique et de l'humeur des investisseurs

2)    Accorder (trop) d'attention à la presse financière

Quand on commence à investir, on suit les cours tous les jours. C’est juste plus fort que nous. Et nous consultons aussi la presse financière.

A l'image des médias traditionnels, la presse financière véhicule la plupart du temps des informations négatives.

Les sujets traités sont souvent les mêmes. Regardez le genre de sujets traités dans la presse financière. Peut-être que certains vous sont familier :

  • La FED va-t-elle remonter ses taux
  • Les données macroéconomiques du mois (taux d’emploi, croissance du PIB, évolution des indices macroéconomiques, etc.)
  • Les avis des experts sur les « bonnes affaires » à saisir. Souvent, il est déjà trop tard quand ces informations vous parviennent puisque les gros poissons ont déjà fait monter les cours ... 
  • La performance du jour des indices boursiers. 
  • Les mouvements des prix du pétrole.

Bref, la liste est longue et généralement, connaître ses informations ne vous est presque d’aucune utilité.

De plus, nous avons tendance à réagir plus fortement aux mauvaises nouvelles qu’aux bonnes nouvelles, ce qui peut nous amener à vendre sous le coup de l’émotion. C’est ce qu’on appelle le biais de négativité. Et justement, les médias mettent plus en avant les mauvaises nouvelles comme vous le savez…  

Si je peux vous donner un conseil : consultez la presse financière le vendredi soir. Ainsi, vous aurez une idée générale de ce qu'il s'est passé sur les marchés. De plus, cela vous évitera de réagir sous le coup de l’émotion aux « mauvaises » nouvelles.

3)    Ne pas liquider vos positions perdantes

Lorsque l’on investit en bourse, nous avons du mal à accepter nos échecs. Même après avoir passé du temps à analyser la société, il nous arrive de commettre des erreurs.

La croissance de la société n’est tout simplement pas à la hauteur de nos espérances et les bénéfices n’atteignent jamais les niveaux attendus. Résultat : le cours de l’action chute. Nous avons du mal à accepter et nous avons toujours envie de croire que les cours vont remonter. 

Mais parfois, il faut lâcher prise et vendre à perte.

Mon conseil : Fixez-vous un seuil maximum de perte et respectez-le ! Personnellement, je me fixe un seuil de 10%. Au-delà, je considère que je me suis trompé et qu’il vaut mieux vendre pour limiter la casse.

Dites-vous que si le cours continue de descendre, vous pourrez toujours racheter à un très bon prix, à condition que la société ait de meilleurs perspectives futures !

4)    L'excès de confiance

L’excès de confiance renvoie à notre tendance à surévaluer nos capacités (intellectuelles ou autres) qu’elles ne le sont en réalité.

Lorsque les gens affirment être sûrs d’une chose à 90%, des études montrent qu’ils n’ont raison que dans 70% des cas

En bourse, l'excès de confiance est très fréquent, surtout lorsque l'on a réussi quelques investissements.

L'excès de confiance est rarement une bonne chose en particulier lorsque l’on croit avoir découvert une nouvelle pépite. La réalité est que c’est rarement le cas. Les études montrent que l’excès de confiance conduit les investisseurs à acheter/vendre plus rapidement car ils sont convaincus d’en savoir plus que leur contrepartie.

5)    Attendre que les performances passées se répètent

Celle-là vous devez la connaître. C’est l’argument de vente préféré des banques : achetez ce fond car il a surperformé le marché les 3 dernières années !

S'il y a quelque chose que vous devez retenir sur la bourse c'est que les performances passées n'offrent aucune garantie sur les performances futures. Ne basez donc pas vos décisions d'investissement sur base des performances passées. C'est important, notez-le ! 

Mon conseil : regardez le taux de croissance des bénéfices sur le long terme et comparez le au taux de croissance des années précédentes. Si celui-ci est équivalent ou supérieur, il y a de fortes chances que la société continue son ascension, au même titre que sa cotation en bourse. 

6)    Investir toutes vos économies en bourse

Comme je l'ai mentionné, vous devez privilégier une stratégie de long terme lorsque vous investissez en bourse. 

Votre argent risque donc d’être bloqué un certain temps. C’est pourquoi il est déconseillé d’investir toutes vos économies.

Mon conseil : n’investissez pas de l’argent que vous aurez besoin dans 5 ou 10 ans. Si vous êtes amené à vendre, il est peu probable que ce soit au moment opportun. Vous risquez même de vendre à perte.

Cet article vous a plu ? Ne ratez pas les prochains ! 

Inscrivez-vous à la newsletter et je vous offre comme CADEAU DE BIENVENUE le "Guide de démarrage de la liberté financière" pour bien commencer l'année ! 

4 Comments